Double surélévation

L’existantUn pavillon des années 60, ayant déjà subi une extension dans les années 2000. Cette extension offre une grande pièce de vie au rez-de-jardin et une très grande terrasse au rez-de-chaussée (niveau de vie correspondant plutôt à un premier étage)

Malheureusement, cette terrasse fuit et la pièce du rez-de-jardin est devenue insalubre à cause de l’humidité présente dans les plafonds (nous avons pris une douche quand nous avons enlevé les plafonds existants) et dans les murs qui ont absorbés beaucoup d’humidité pendant plusieurs années.

Image
Image

Le défis : Assainir la pièce de vie du rez-de-jardin : la priorité !!
Puisque nous avons prévu de refaire toute l’étanchéité de la toiture terrasse, les clients se disent : pourquoi ne pas agrandir un peu la cuisine et la chambre ?

Le projet :

Le projet a donc consisté à enlever les différentes couches de carrelage qui étaient posées sur la dalle béton de l’extension. Nous avons ensuite créé un mur d’acrotère qui a permis la réalisation d’une étanchéité en membrane PVC.

Les deux extensions ont été réalisées en partie en maçonnerie (pour les murs qui étaient superposés aux murs existants) et en partie en ossature et bardage bois pour les deux murs donnant sur la terrasse accessible et reposant sur la dalle béton (plus léger que la maçonnerie)

Les deux extensions profitent, grâce à leurs grandes baies vitrées, du magnifique jardin et d’une grande luminosité dans les deux pièces.

La terrasse accessible, d’une dimension plus raisonnable, redonne des proportions et des volumes plus harmonieux à cette maison.

L’extension de la cuisine a permis la réalisation d’un coin repas dans la pièce, celle de la chambre, un petit salon.

Le chantier a duré un peu plus longtemps que prévu car il a fallu laisser sécher les murs en plâtre qui étaient très humides au rez-de-jardin. (4 mois au lieu de 3 !!)